Trois amis de l’hiver, une oeuvre de Zhao Mengjian

L’hiver est désormais bien installé, et avec lui sont arrivées les fêtes de fin d’année… Pour vous accompagner de tous ses voeux pour cette année 2019, Tokonoma vous propose de découvrir une carte de voeux pas comme les autres : Trois amis de l’hiver, peints par Zhao Mengjian !

 

Three_Friends_of_Winter_by_Zhao_Mengjian
Zhao Mengjian, Trois amis de l’hiver, encre sur papier, 32,2 x 53,4 cm, National Palace Museum, Taipei. Domaine public.

 

Une oeuvre Song

Zhao Mengjian (1199 – vers 1267) est un artiste qui a vécu durant la dynastie chinoise des Song du Sud (1127 – 1279). Son nom de famille, Zhao, indique d’ailleurs qu’il appartient à la famille impériale ! Il s’agit en effet d’un lointain parent de l’empereur… C’est cependant vers la peinture que se tourne Zhao, en particulier vers la technique de la peinture à l’encre.

Cette oeuvre a ainsi été réalisée à l’encre sur papier, plus précisément sur une feuille d’album. Elle est aujourd’hui conservée au National Palace Museum de Taipei.

Le sujet, très sobre, représente trois branches de trois végétaux différents : le pin, le prunier et le bambou. Leur point commun ? Ces trois espèces d’arbres résistent à l’hiver… D’où ce titre, « Trois amis de l’hiver » !

 

Lettré, pas lettré ?

On vous a déjà évoqué la difficulté de distinguer en Chine la culture lettrée ; ici, c’est particulièrement le cas !

Le sujet est en effet une iconographie liée aux lettrés : ces végétaux qui traversent l’hiver sans dépérir deviennent un symbole de rectitude morale… A l’image de ces espèces végétales qui résistent face aux rudesses de l’hiver, les lettrés restent fidèles à leurs convictions quelles que soient les difficultés ! Par ailleurs, Zhao Mengjian est lui-même un lettré : fonctionnaire important, il atteindra même le poste de président de l’Académie Hanlin, le prestigieux institut rassemblant des lettrés au service de l’empereur.

La technique utilisée se rapproche également de celles qu’on retrouve dans les œuvres dites lettrées : une peinture à l’encre, avec un jeu subtil de lavis, cette encre très diluée évoquant un peu l’aquarelle… Le sujet est aussi une iconographie de prédilection des lettrés de cette époque : les bambous, en particulier, sont un thème d’autant plus fréquent que leur représentation à l’encre se rapproche de la technique de la calligraphie.

Pourtant, ce n’est pas si simple ! Le thème de cette oeuvre renvoie aussi à un univers beaucoup plus courtois. Ce sujet des trois amis de l’hiver est en effet utilisé pour souhaiter les bons vœux à l’occasion du Nouvel An… Un système de message codé en quelque sorte, très fréquent à l’époque Song. Les lettrés s’identifiaient ainsi également aux bambous, qui « plient mais ne rompent pas » !

Très appréciée, cette encre sur papier a été conservée à travers différentes collections impériales : les nombreux sceaux rouges, marques des empereurs qui l’ont possédée, en témoignent !

 

Oeuvre caractéristique de la fin de la dynastie des Song, Trois amis de l’hiver est considérée comme l’un des chefs-d’oeuvre de Zhao Mengjian… Quoi de plus adapté pour vous souhaiter une bonne année ?

 

Pour en savoir plus :

 

Image de couverture : Zhao Mengjian, Trois amis de l’hiver, encre sur papier, 32,2 x 53,4 cm, National Palace Museum, Taipei. Domaine public.

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s